Symonds n'a pas été coopératif !

Publié le par Fab



Il a refusé de répondre à la FIA


Pat Symonds a refusé de répondre directement aux questions sur le présumé accident prémédité de Nelson Piquet Jr quand il a été entendu par le conseiller des commissaires de la FIA, Alan Donnelly, et les enquêteurs de la société Quest, à Spa-Francorchamps.


Après que l'audition de Nelson Piquet Jr à la FIA ait filtrée dans les medias, des preuves contenant une audition du directeur exécutif de l'ingénierie Pat Symonds ont également vu le jour.


Pat Symonds, dont son implication en Formule 1 remonte à son implication chez Toleman au début des années 80, a admis que, lors d'une réunion d'avant course avec Nelson Piquet Jr et le team principal Flavio Briatore à Singapour, le Brésilien avait proposé de se crasher délibérément.


Mais quand il lui a été demandé si Nelson Piquet Jr avait tout de même prévu de se crasher au virage 14 quant la course a débuté, Pat Symonds a refusé de répondre à la question de la FIA.


Quand il lui a été invité à s'exprimer sur l'affirmation de Nelson Piquet Jr, indiquant qu'il lui avait montré un plan du tracé avec le virage auquel il devait se crasher, Pat Symonds a de nouveau déclaré qu'il ne voulait pas répondre.


Il a également donné une réponse similaire à la FIA quand il a été interrogé, toujours selon l'affirmation du Brésilien, sur le fait que le lieu du crash avait été choisi en raison du manque de grues pour dégager les monoplaces.


Les autres informations qui ont filtrées ce jeudi ont également montré que Fernando Alonso avait été appelé pour effectuer son premier arrêt deux tours avant l'accident de Nelson Piquet Jr, alors qu'il lui restait encore 8 kg d'essence dans son réservoir.


L'ingénieur de course de Fernando Alonso était préoccupé à l'époque par le changement de stratégie, et une preuve radio montre que Pat Symonds a répondu : « Non, non, ça va bien se passer. »


SOURCE :

Publié dans Actus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article