Crise secrète chez Ferrari

Publié le par Fab



L’intervention hier dans les médias de Luca di Montezemolo à propos du line-up de la Scuderia Ferrari prouve que la signature de Kimi Raikkonen en 2010 n’était qu’un part feu qui se retourne contre Maranello. L’équipe est en faite en émoi interne.


Stefano Domenicali est sur le départ, estimé trop tendre par son patron. La crise couve depuis l’été. Au contraire de Jean Todt, parti prenante des négociations de contrat, l’italien ne sert que d’intermédiaire à un Montezemolo qui a repris l’équipe en main. Mais le président italien ne gère plus la Scuderia au quotidien, ce qui provoque quelques complications. Ferrari a besoin d’un homme de talent et d’autorité à l’avenir. Fernando Alonso le souhaite aussi d’ailleurs. A Maranello le nom de Gerhard Berger c’est mis à raisonné comme les cloches de l’église après une victoire.


L’arrivée du double champion du monde doit annoncer un profond changement  dans l’organigramme de la Scuderia Ferrari, à savoir : Un nouveau directeur technique, un nouveau patron, un nouveau top pilote sont dont attendu chez Ferrari en 2010.


Le cas Massa est aussi délicat, car si l’espoir de le voir revenir est fort, l’aspect sentimentale trouble le jugement sportif. Qui pour le remplacer au cas où ? L’arrivée de Giancarlo Fisichella et son assurance d’être pilote titulaire en 2010 permet d’obtenir une réponse.


Ferrari n’hésite pas pour son pilote de pointe, ce sera Fernando Alonso, mais le cas Raikkonen se retourne contre Montezemolo. Le président Italien accuse en interne Steve Robertson, l’agent du champion du monde 2007, de préméditation depuis 2008, estimant que le pilote finlandais et son agent ont utilisé Ferrari pour obtenir de l’argent. Voici la nouvelle stratégie de Ferrari pour ne pas payer la note (50 millions). Une affaire qui pourrait retarder encore plus l’arrivée de Fernando Alonso.


Steve Robertson étudie de son coté, un recours auprès du CRB (Contrats Recognition Board), cette instance juridique basée en Suisse, spécialisée dans l’examen des contrats. Comme dans l’affaire Williams-BAR et Button en 2004…


SOURCE : Tomorrownewsf1

Publié dans Actus

Commenter cet article

sarah 24/09/2009 22:42


jean todt pourquoi nous a tu abandonné


Fab 25/09/2009 13:35


+1